Depuis la création du Master CCI, de nombreux diplômés ont intégré le marché du travail grâce à leurs nouvelles compétences en informatique.

Certains anciens ont choisi ce Master dans le but de mettre à jour leurs connaissances en informatique. D'autres, dans le cadre d'une reconversion professionnelle. Parfois méconnus, les métiers de l’informatique ne se limitent pas au développement, mais couvrent toutes les activités qui vont de la technique au fonctionnel.

Les plus grandes entreprises en France ont déjà choisi de faire confiance aux diplômés du Master CCI, notamment des ESN reconnues.

Vous pouvez consulter ci-dessous une liste de témoignages

Jean-François Pacory – Gérant, consultant formateur, ingénieur d’étude

Après des études en comptabilité/gestion d’entreprise, j’ai travaillé 17 ans comme consultant informatique et j’ai souhaité mettre en concordance mon expérience et mes diplômes grâce à la VAE.

Le master accueillant également des professionnels parmi ses étudiants, j’ai pu prendre un congé individuel de formation.

Avec le Master 2 CCI, je souhaitais valider par un diplôme mon expérience en informatique, et approfondir tous les domaines où j’intervenais : réseau, base de données, développement.

J’ai pu suivre toutes les options et pour moi cela a été un nouveau départ, avec une nouvelle vision de l’informatique.

Le master 2 CCI m’a apporté les connaissances formelles dans différentes technologies dont Microsoft .NET et SQL Server, qui étaient les cibles de mon stage.

Ces 8 mois de scolarité ont aussi été riches de relations humaines et de contacts, avec notamment l’organisation d’une soirée où nous avons pu nous retrouver avec les anciennes promotions d’étudiants.

Après le M2CCI et 3 années d’analyse et développement, spécialisé sur les technologies Microsoft .NET, afin d’avoir plus de perspectives professionnelles, j’ai quitté mon employeur et suis devenu indépendant au travers de la création d’entreprise.

Depuis lors, j’interviens en tant que sous-traitant dans le milieu bancaire, ainsi qu’en formation professionnelle ou supérieure.
Je recommande le M2 CCI de Tours pour sa variété des compétences essentielles et des technologies abordées.

La totale adéquation avec le marché, où les étudiants ont pu atteindre souvent des postes exploitant leur double compétence : recette, AMOA, développements de logiciels verticaux.

La double compétence est aujourd’hui très demandée, ce qui offre des opportunités à tous les étudiants.

Komlavi Amouzou – Développeur expert Java / J2EE

Après mon master de mathématiques, j’ai voulu m’orienter vers les métiers de l’informatique pour avoir du travail.

J’ai choisi CCI car c’est une formation courte qui débouche sur un emploi sûr à la fin du stage.

Aujourd’hui je suis mandaté par une SSII et je travaille en tant qu’expert java/j2ee dans une grande entreprise d’éditeur logiciel.

Yoann Gouyer – Incident manager

Initialement, j’ai un baccalauréat scientifique et un master en « neurosciences, psychologie et cognition » et suis passionné de technologie. Dans un contexte économique complexe lié à la crise il me semblait ; et me semble toujours ; essentiel de proposer sur le marché du travail un profil pluri compétent.

Dans une société où la technologie et l’information sont omniprésentes, disposer d’une double compétence est une plus-value, surtout si l’une d’elle concerne le marché porteur de l’informatique.

Le master CCI offre l’opportunité unique d’acquérir cette double compétence en se formant à l’informatique dans son ensemble : – serveur, réseau, bases de données, développement orienté objet, programmation – à un rythme certes soutenu mais de haut niveau.

Suite à mon stage en SSII en développement .net à la Défense à Paris, j’ai occupé la fonction d’ingénieur en développement en région centre, durant deux ans, toujours en SSII.

Depuis un an, Team Leader d’une équipe d’environ quinze personnes. Aujourd’hui mon profil me permet de postuler sur des postes en maitrise de projet en Europe, et cela en grande partie grâce au master CCI.

Ayoub ABD-RSOUL – Ingénieur d’études

Après le stage terminant mon master recherche en physique et chimie des matériaux, j’ai décidé de me réorienter vers un domaine qui m’avait en fait toujours attiré : l’informatique.

Parmi les nombreuses offres existantes, je visais en priorité une formation vraiment professionnalisante, qui me permette d’acquérir de réelles compétences, essentielles à la réussite de ma reconversion.
C’est ainsi que j’ai découvert le Master CCI, et je n’ai pas hésité.

Le programme répondait tout à fait à mes attentes : 6 mois de formation et 6 mois de stage. Le rythme est soutenu mais la persévérance paie.

Après un premier semestre intense et riche d’enseignements, j’ai trouvé un stage de pré-embauche à Orléans chez un acteur majeur des services informatiques.

Aujourd’hui ingénieur d’études, je m’y trouve toujours bien, et continue à travailler sur des développements dans la suite de la mission que l’on m’avait confiée.

Georges Badang – Business Analyst

Je suis à la base un ingénieur en génie électrique et informatique industrielle (GEII), et un ingénieur en génie industriel (GI). Malgré cette double compétence, j’ai été confronté au problème du marché de l’emploi dans mes domaines de formation.

Après maintes réflexions, je me suis dit que ce n’était pas au marché de s’adapter à moi, c’était à moi de m’adapter au marché.
Partant de cette analyse, j’ai décidé de lister clairement les cinq profils les plus recherchés par les recruteurs. Le profil d’informaticien faisait partir de ce top 5.

Étant déjà très technophile, et ayant hérité de mes formations précédentes d’une vision globale du monde informatique, j’ai décidé de me lancer dans cette nouvelle aventure. Pour sélectionner la formation la mieux adaptée à mon besoin, j’avais défini les critères suivants :

– la durée de la formation ne devait pas excéder 1 an,

– le contenu de la formation devait être le plus adapté au marché,

– il fallait absolument avoir la possibilité de faire un stage professionnel en entreprise.

Suivant ces critères, j’ai postulé et eu la chance d’intégrer le master CCI.
Cette formation a la particularité d’être très contraignante en termes d’implication personnelle et parfois même d’être très difficile pour certains.

Mais, elle est l’un des meilleurs compromis entre l’acquisition des compétences informatiques, la durée, et l’adaptabilité au marché de l’emploi.

Suite à mon stage en ESN (Entreprise de services du numérique) réalisé dans le cadre de la formation, je me suis vu proposer un contrat CDI (Avant la fin du stage) en tant qu’ingénieur d’étude et de développement. A ce jour, 3 ans après, j’occupe un poste de Business Analyst senior.

Aujourd’hui, c’est le marché qui vient à moi et non plus l’inverse. Grâce au master CCI, j’ai pu intégrer le monde de l’informatique sans avoir à pâlir devant des ingénieurs dont la formation de base est celle-ci. Au contraire, ma triple compétence, me donne une adaptabilité et une compréhension hors du commun qui me permet d’avoir accès à des missions et postes non accessible aux profils informaticiens purs.

Nicolas Kohut - Ressource Manager

Après une maîtrise en gestion de l’environnement, j’ai souhaité acquérir une compétence informatique afin de pouvoir adresser des métiers nécessitant les deux compétences.

En 1996, les formations offrant cette double compétence étaient rares. Toutefois, mon choix s’est porté sur le DESS CCI pour deux raisons principales : une formation de base sérieuse et complète, ainsi qu’un stage suffisamment long pour permettre de se confronter à la réalité du monde professionnel.

Cette formation a été la première pierre de ma carrière dans l’informatique. Elle m’a permis de pouvoir prétendre à un poste de développeur en SSII au même titre que des ingénieurs d’école informatique.

Les bases jetées par cette formation m’ont ensuite ouvert les portes d’une carrière bien remplie depuis bientôt 20 ans tant dans les domaines techniques, que du management de projets.

Arnaud Leblanc - Responsable de la maintenance et de l’évolution d’un outil web

Grand passionné d’informatique, la Master 2 CCI fut un choix évident pour me réorienter après mon master en neurosciences.

J’ai ainsi pu renforcer mes compétences, notamment en administration réseau, Linux et dans les langages comme C# et JAVA.

J’ai signé mon premier CDI dès la fin du stage ! Après 2 ans, la CNAV m’a proposé d’intégrer ses équipes de développement. Aujourd’hui je suis responsable de la maintenance et de l’évolution d’un outil Web de support pour la production.

Brice Courtin – Ingénieur en développement et déploiement d’application à l’Université de Tours

Après un master en Biologie j’ai intégré le MASTER CCI en 2005 pour compléter ma formation initiale, diversifier mes compétences et ainsi élargir mes opportunités d’emplois.

Les connaissances acquises, le choix des différentes options que j’ai suivies, ainsi que les stages réalisés durant cette année de formation, ont facilité mon embauche rapide (2 mois) au service informatique de l’université de Tours.

Après quelques années d’expérience et une titularisation, je suis maintenant chef de projet et responsable technique des services e-learning à l’université de Tours.

Je gère tous les ans des projets d’envergure dans lesquels je conçois, planifie et réalise l’ensemble des étapes techniques avec une équipe projet de 6 personnes.

Abdelilah El Mesbahi - responsable équipe qualité en charge des applications web et mobiles

Après une maitrise en chimie obtenue au Maroc en 1995, j’ai travaillé dans l’enseignement pendant 5 ans à Meknes.

En 2001, période faste pour le secteur informatique, j’ai cherché à élargir mes connaissances, et me suis inscrit en DU CCI en formation continue.

Messieurs Teguia et di-Scala m’ont accueilli et formé pendant 6 mois durant lesquels j’ai contribué au Package pédagogique publié sur le site http://rmdiscala.developpez.com/cours/ (Delphi et Swing) avant de continuer mon apprentissage en DESS CCI.

Après une nouvelle expérience en tant qu’enseignant, j’ai eu l’opportunité d’intégrer successivement 2 sociétés d’édition logicielle en tant qu’ingénieur déploiement et formation.

Par la suite, GFI et Sogeti m’ont permis de monter en compétence et ouvert les portes au management.

Aujourd’hui, je suis responsable d’une équipe qualité de 12 personnes au sein du département Online du PMU, en charge des applications Web et mobiles (développements, tests, déploiement, production et exploitation).

Le M2 CCI s’est révélé un atout important lors de mes entretiens d’embauche car outre les connaissances en développement, et la capacité d’orienter des solutions techniques, il donne une vision globale de la conduite d’un projet, et l’expérience du travail d’équipe.

Jean-Yves Bacle

Bien remplie, mon année de master (anciennement DESS) fut aussi celle de la découverte. Venant de région parisienne, le diplôme me donnait de réels atouts sur le marché de l’emploi.

Mon DU informatique m’avait donné les bases ; le master par la diversité des profils, apporte un certain recul sur soi-même et permet de mieux appréhender son propre potentiel.

Mon stage de fin d’études s’est poursuivi par un CDD dans mon entreprise d’accueil. Puis après quelques années en tant que prestataire chez Sopra, j’ai eu une proposition d’embauche du client (MGEN Technologies).

Aujourd’hui, j’apprécie toujours cette proximité professionnelle avec d’autres anciens diplômés.

Au-delà de la technique et des méthodes de travail, on continue en entreprise d’apprendre des autres et de soi. Et l’appréhension du début laisse la place à la reconnaissance qu’apporte cette formation.

Mohamed Moussouni

Le master CCI m’a permis d’acquérir tous les outils nécessaires à la prise de poste dans ma nouvelle fonction. La formation présente un panorama assez étendu de ce que le milieu informatique peut proposer, ce qui m’a permis d’orienter au mieux mon choix professionnel.
Je suis extrêmement satisfait et heureux d’avoir eu la chance de pouvoir intégrer ce master, qui a largement ouvert le champ des possibles pour ma carrière.

Merci encore à tous les enseignants ainsi qu’au service d’admission pour cette magnifique opportunité qui m’a été offerte.